Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil





TOP TV | القنوات الاكثر مشاهدة

Arriyadia TNT en ligne - Arryadia - Ariyadia En direct - Arriadia TNT live HD - 100% Oussoud, Houate, Al Hakam Al Akhar, Le Journal Télévisé, 100% Botola Pro, Pro Ihtiraf, Studio Botola Pro, Magazine Olympique, FIFA Futbol Mundial, Science du Spor
Vues : 12567 : مشاهدات

2M en direct , 2M Maroc en ligne , 2M monde live HD , 2M online  24h/24h 7j/7j
Vues : 7333 : مشاهدات

Bein sport arabia HD 1 live | BeIN Sport HD1 en direct | بين سبورت اتش دي 1 لايف
Vues : 3776 : مشاهدات

Al oula en ligne -  RTM en direct - القناة الأولى المغربية مباشرة  - National geographics, Chr
Vues : 2995 : مشاهدات

beIN sport arabia HD en direct ,beIN sport arabia +2 streaming ,beIN sport arabia +3, beIN sport arabia +4, beIN sport arabia +5, beIN sport arabia +6, beIN sport arabia +7, beIN sport arabia +8, beIN sport arabia +9, beIN sport arabia +10, beIN spor
Vues : 2395 : مشاهدات

MEDI 1 TV en ligne, Medi 1 TV en direct , Medi 1 live 24h/24  7j/7

Massa lkhir - Enigma - Dar design - Zin w Zen - Pop Corn - Countdown - Evènements culturels - Massrah Al Jarima - Bidoun Haraj - Mouatine Al Yawm - Milaf li Nikach - GenY - Géné
Vues : 943 : مشاهدات

Bein sport arabia HD 2 live | BeIN Sport HD2 en direct | بين سبورت اتش دي 2 لايف
Vues : 933 : مشاهدات

Al Maghribia en ligne HD - Al Maghribia en direct streaming - Maroc 5 en live
Vues : 669 : مشاهدات

Bein sport arabia HD 3 live | BeIN Sport HD3 en direct | بين سبورت اتش دي 3 لايف
Vues : 613 : مشاهدات

Télé Maroc en direct TéléMaroc en ligne live streaming 

 تيلي ماروك بث مباشر
Vues : 558 : مشاهدات

Récemment ajoutés | جديد




Celta Vigo Alaves
Celta Vigo VS Alaves
سيلتا فيغو VS ديبورتيفو الافيس

Match dans : 2 Heures et 47 Minutes
ستبدأ خلال 2 ساعة و 47 دقيقة

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




gerdundula


 مداولة 


 artoghol 


العوني


khabib


 El Hob Elli Kweni 




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    la vie des nomades




la vie des nomades

Envoyé par : anticarticle le 21/12/2012 18:08:01

 

La vie des nomades

Dans ce cadre nous allons parler des nomades du Sud-Est du Maroc, décrire les aspects de leur vie quotidienne et révéler les secrets de quelques habitudes et comportements tout en se référant à la culture, « la manière de penser» d’une tribu qui occupe ( ou au moins occupait) un territoire important dans la région. Il s’agit de la tribu Ayt Khebach.

Ce choix est dû à deux raisons :

-         Il existe des traits communs chez les nomades du Sud-Est puisqu’ils partagent la religion, les langues, la culture … même si, sur le plan ethnique, ils présentent une certaine diversité.

-         Nous possédons plus d’informations et d’expériences avec la tribu susmentionnée (Ayt Khebach) qu’avec les autres tribus nomades.

Nous allons traiter cela dans un texte qui ressemble à une histoire d’un nomade( femme ou homme) en utilisant un langage simple de façon que, en lisant, cela vous semble que quelqu’un vous raconte une histoire de bouche à oreille ou que vous regardez un film.

            Les nomades vivent dans des tentes fabriquées avec le poil des chèvres. Et en plus des turbans blancs ou noirs, ils portent des djellabas de laine surtout en hivers, des sandales en cuir (de  buffle) à semelles en caoutchouc des pneus usés, ou des sandales dont les semelles sont faites en cuir (peau de dromadaires)…

Les femmes portent un ou deux pagnes  (saris) l’un est blanc, l’autre noir. Pendant l’hiver, elles mettent des couvertures  en laine à traits colorés qu’on appelle : «Taghnast». S’il ne faisait pas froid, elles mettraient des tartans, des tissus noirs décorés par des formes en ficelles colorées qu’on appelle : «Ahruy ou Legnaâ ».

Les nomades pratiquent l’élevage comme activité économique essentielle mais ils peuvent cultiver du blé surtout dans des terrains bas fertiles appelés « Lemâider ».  Les tribus du sud ont des normes propres quand il s’agit du partage des terrains à cultiver.

Presque à part ça, les hommes sont des bergers de chèvres ou de dromadaires. Les femmes s’occupent en général du foyer.

Quant à la nourriture ou la gastronomie nomade, elle comprend les dattes, du pain ou du pain à la graisse qui est une sorte de « pizza nomade », certains ajoutent à la graisse des oignons et des carottes… du lait (dromadaires et chèvres), du beurre qu’on peut conserver plusieurs années en le mettant dans des cruches et en l’enterrant, le maïs, la soupe aux grains du blé cassés, ou avec des sortes  de pâtes sans oublier le thé… et le concentré des dattes qu’on appelle : «Tahlawt»

Les femmes  cuisent  du pain, à différentes manières, dans des fours traditionnels à l’aide du bois qu’elles amènent plus ou moins loin de leurs tentes.

            Comme nous l’avons déjà signalé, la composition ethniques des nomades du sud-est marocain présente une diversité remarquable : d’une part, on trouve  les tribus arabes telles que : Dui Mniâ et Bni Guil  et les tribus d’origine Hassani (sahraoui) telles que Rguibat, sidi Naji… D’autre part, il y a les tribus amazighes telles que Ayt Seghruchen, Ayt Hliddu (ou ayt Hdiddu), Ayt Marghad et les tribus Ayt Atta sans oublier les Touaregs  qui étaient, eux aussi, des nomades de la région.

Ayt Khebach, qui est une tribu parmi d’autres  appartenant à ce que les chercheurs ont l’habitude d’appeler  «la confédération d’Ayt Atta», se compose de quatre clans essentiels mais alimentés au fil du temps par d’autres clans venus de la région de Saghro, la «capitale» de Ayt Atta.

            Le nomade devient berger depuis son enfance et il commence à accumuler ces expériences jusqu’ à ce qu’il devient adulte, il se marie avec une fille choisie le plus souvent par sa mère ou sa grand-mère. Le jeune nomade n’a qu’à approuver le choix fait pour lui et c’est à  sa mère qu’il communique son accord directement ou à travers son frère ou sa sœur s’il est trop timide. Parfois, il se trouve qu’il ait un certain amour entre le jeune nomade et une jeune  fille du voisinage car ils ont la chance de se rencontrer, parler ... et les sentiments grandissent dans leurs cœurs qui battent au sein de leur corps bronzé par le soleil… C’est l’amour nomade.

Qu’il s’agisse du premier cas ou de l’autre, leur mariages se ressemblent  ou même identiques s’ils  sont de la même tribu.

 

 le mariage nomade :

Les fiançailles :

Souvent, la mère du jeune nomade accompagnée de quelques membres de la famille, soit la grand-mère, frère ou sœur… ( 4 ou 5 membres), se rend chez la famille de sa future belle-fille pour demander sa main à son fils de façon officielle. C’est ce qu’on appelle «Taâlima». Elle doit amener quelque henné, des amandes non cassés et peu de vêtements.

Les préparations au mariage :

Après cela, commence la phase de la préparation au mariage qui aurait lieu dans quelques mois. Des produits doivent être présents en abondance : le beurre, les pâtes, la farine, les bêtes à égorger, le thé, le sucre, l’huile, certains légumes tels les oignons, potirons, carottes et pommes de terre.

Le mariage :

Le mariage commence par l’envoi des « Isnayne». Il s’agit des hommes choisis par la famille du marié. Leur mission est d’amener la jeune mariée et ses compagnons. Ce sont, en quelques sortes, des envoyés spéciaux. Ils sont au nombre de trois chez la plupart des clans d’Ayt Khebach.

Ces «isnayne» doivent porter des djellabas blanches et des turbans blancs avant de partir, sous les chants folkloriques, chez la famille de l’épouse.

Littéralement le mot « isnayne » dont le singulier est «asnay», est dérivé du verbe « isney» qui signifie« faire transporter à l’aide d’un moyen de transport». (à suivre).

vos commentaires




Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا