Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil




Coupe du monde 2018 en direct - Fifa World cup Russia live streaming - كأس العالم بث مباشر
Top vidéos | الفديوهات الاكثر مشاهدة

Nasr El Sa3eed ep 1 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 1 1 nasrassa3id

Vues : 1765 : مشاهدات

Samhini , épisode  1458  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1458 samhini

Vues : 594 : مشاهدات

Ramez tahta sifr ep 1 | رامز تحت الصفر حلقة 1 1 ramezgalal2018

Vues : 506 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 21 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 21 21 nasrassa3id

Vues : 389 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 30 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 30 30 nasrassa3id

Vues : 367 : مشاهدات

Samhini , épisode  1453  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1453 samhini

Vues : 366 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 20   قلوب تائهة حلقة 20 20 9olobtaiha

Vues : 352 : مشاهدات

Disk Hyati ep 1 | ديسك حياتي حلقة 1 1 disque7yati

Vues : 306 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 16   قلوب تائهة حلقة 16 16 9olobtaiha

Vues : 292 : مشاهدات

Samhini , épisode  1456  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1456 samhini

Vues : 285 : مشاهدات

Top Semaine | الاكثر متابعة هذا الاسبوع



Chtayri.com

Brazil Costa Rica
Brazil VS Costa Rica
البرازيل VS كوستا ريكا

Match dans : 9 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 9 ساعة و 58 دقيقة

Brazil Costa Rica
Brazil VS Costa Rica
البرازيل VS كوستا ريكا

Match dans : 11 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 11 ساعة و 58 دقيقة

Nigeria Iceland
Nigeria VS Iceland
نيجيريا VS أيسلندا

Match dans : 12 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 12 ساعة و 58 دقيقة

Nigeria Iceland
Nigeria VS Iceland
نيجيريا VS أيسلندا

Match dans : 14 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 14 ساعة و 58 دقيقة

Serbia Switzerland
Serbia VS Switzerland
صربيا VS سويسرا

Match dans : 15 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 15 ساعة و 58 دقيقة

Serbia Switzerland
Serbia VS Switzerland
صربيا VS سويسرا

Match dans : 17 Heures et 58 Minutes
ستبدأ خلال 17 ساعة و 58 دقيقة

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




righteous kill


how he fell in love


lan atakhla


L´GHOUL


bekthi


KOULOB TAIHA




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    L’opposition attend Benkirane de pied ferme




L’opposition attend Benkirane de pied ferme

Envoyé par : abdelali88 le 21/02/2013 22:31:47

La session d’automne du Parlement a pris fin sans que le chef du gouvernement ait présenté le bilan annuel de l’action gouvernementale. Pourtant, la Constitution stipule qu’une séance annuelle est réservée par le Parlement à la discussion et à l’évaluation des politiques publiques. Beaucoup de parlementaires, aussi bien de la majorité que de l’opposition, commencent à s’impatienter, estimant que cette séance tarde à avoir lieu. L’équipe gouvernementale a, en effet, été nommée par le Souverain le 3 janvier 2012 et a parachevé les conditions constitutionnelles de son investiture en obtenant le vote de confiance du Parlement le 26 du même mois. Selon une source au Parlement, M. Benkirane a déjà contacté les deux présidents du Parlement afin de tenir une réunion préparatoire à cette séance.

Faut-il attendre la session printanière, qui ne démarrera ses travaux qu’en avril ? Contactés par «le Matin», nombreux sont les parlementaires qui n’excluent pas la possibilité de la tenue d’une session extraordinaire destinée à la présentation du bilan annuel gouvernemental. «Une séance extraordinaire s’impose pour plusieurs raisons, notamment la tenue de la séance annuelle consacrée à la présentation du bilan d’étape du gouvernement ainsi que la discussion des projets de loi organique», signale Younes Sekkouri, député du Parti authenticité et modernité.

En tout cas, quelle que soit la date de la tenue de la séance annuelle, la mission de Abdelilah Benkirane ne sera pas facile face aux parlementaires de l’opposition qui ne laissent passer aucune occasion pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement. On s’attend à ce que ce rendez-vous annuel soit beaucoup plus animé que les séances mensuelles des questions orales destinées au chef du gouvernement. Les députés des groupes de l’opposition reprochent à l’équipe de Benkirane sa lenteur et sa mollesse concernant la gestion de certains dossiers jugés urgents, l’absence d’une vision claire des chantiers des réformes ainsi que le déficit de concertation. Pour M. Sekkouri, la séance annuelle – qui institue le principe de la reddition des comptes – ne devra pas porter sur la restitution des activités pendant une année, mais plutôt sur la définition des objectifs fixés selon les standards internationaux ainsi que sur la fixation du cap pour l’année qui suit.

Ce jeune parlementaire n’hésite pas à épingler l’équipe gouvernementale : «Le fond du problème concerne le manque d’engagements qui remet en cause la sincérité du gouvernement. Celui-ci ne dispose pas de politiques convergentes. Des mesures sont certes prises, mais ne sont pas menées jusqu’au bout».
M. Benkirane devra, ainsi, s’attendre à des critiques virulentes de la part des députés et des conseillers.

Mais vu les derniers développements sur de la scène politique, il pourra cette fois-ci compter sur le soutien de la majorité qui a resserré les rangs après un bras de fer serré entre l’Istiqlal et le PJD. Les nuages se sont visiblement dissipés après la rencontre de réconciliation entre les chefs de file des quatre partis de la coalition gouvernementale, à en croire le président du groupe istiqlalien au sein de la Chambre des conseillers, Mohamed Ansari. Une seconde réunion du sommet de la majorité est prévue le 1er mars pour apaiser davantage les esprits. Ce retour au calme au sein de la majorité est susceptible de contrebalancer le poids de l’opposition.


Responsabilité

«Il ne faut pas faire endosser la responsabilité de la non-tenue de la séance annuelle destinée à l’évaluation de l’action gouvernementale au chef du gouvernement». C’est ce que tiennent à souligner certains députés de la majorité. En effet, selon eux, l’article 101 de la Constitution est on ne peut plus clair : «Le chef du gouvernement présente devant le Parlement un bilan d’étape de l’action gouvernementale, à son initiative ou à la demande du tiers des membres de la Chambre des représentants ou de la majorité des membres de la Chambre des conseillers.» Jusque-là, aucune demande dans ce sens n’a été faite par les parlementaires. La balle est dans le camp du Parlement, selon le député du Parti de la Lampe, Reda Benkhaldoune. Ce parlementaire tient à indiquer que le gouvernement est prêt à présenter le bilan d’étape et que c’est au bureau de la Chambre des représentants d’organiser la séance. Il signale, par ailleurs, que la séance annuelle réservée par le Parlement à la discussion et à l’évaluation des politiques publiques, telle qu’elle est prévue par la Constitution, ne suppose pas forcément la présence du chef du gouvernement. «Quant au bilan d’étape, rien n’indique qu’il devra être annuel», ajoute-t-il.


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا