Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil accés affiliés Horaires de prière au Maroc





Top TV

2M en direct , 2M Maroc en ligne , 2M monde live HD , 2M online  24h/24h 7j/7j
Vues : 89346

Al oula en ligne -  RTM en direct - القناة الأولى المغربية مباشرة  - National geographics, Chrikti Mouchkilti, Yaoumyat Lala Lâaroussa, Khalkhal Batoul, Aâïlat Si Marbouh, Majalla Riyadia, Yak Labass, Baâiât Al Ward, Amouddou, Kadaya wa ara2e, Sanabil, information, Fi Bali Oughnia, Sahra, Biladi, Moudawala , Ramadan 2012
Vues : 23303

Télé Maroc en direct TéléMaroc en ligne live streaming 

 تيلي ماروك بث مباشر
Vues : 13073

Arriyadia TNT en ligne - Arryadia - Ariyadia En direct - Arriadia TNT live HD - 100% Oussoud, Houate, Al Hakam Al Akhar, Le Journal Télévisé, 100% Botola Pro, Pro Ihtiraf, Studio Botola Pro, Magazine Olympique, FIFA Futbol Mundial, Science du Sport, Transworld Sport, Résumé de Liga, Résumé de Bundesliga, Résumé de Jupiler Pro, Magazine Review - match équipe national en direct - Olympiades London 2012 en direct
Vues : 7821

MBC1 live HD , mbc1 en direct streaming ,mbc en ligne , MBC Masr en direct , mbc1 online
Vues : 3486



Top vidéos

Bab Al Hara 9 ep 22 |  باب الحارة 9 حلقة 22 22 bablhara9

Vues : 11749

Bab Al Hara 9 ep 23 |  باب الحارة 9 حلقة 23 23 bablhara9

Vues : 9360

ramiz taht al ard ep 1 | رامز تحت الارض حلقة 1 1 ramiztahtard

Vues : 7520

Sir Al Morjane 2 ep 22 | سر المرجان 2 حلقة 22 22 sirlmorjane2

Vues : 7352

Bab Al Hara 9 ep 25 |  باب الحارة 9 حلقة 25 25 bablhara9

Vues : 7083

Lkhawa ep 24 | الخاوة حلقة 24 24 lkhawa2017

Vues : 6589

Bab Al Hara 9 ep 26 |  باب الحارة 9 حلقة 26 26 bablhara9

Vues : 5818

Bab Al Hara 9 ep 28 |  باب الحارة 9 حلقة 28 28 bablhara9

Vues : 5732

Lkhawa ep 22 | الخاوة حلقة 22 22 lkhawa2017

Vues : 5037

Al Hiba ep 25 | الهيبة حلقة 25 25 alhiba

Vues : 4958

Top du jour


Calendrier complet des matchs






فيلم العطسة


Hdida EP19-20


مصير أسية


hdidan fi gueliz


al hissan al aswad


hdidan ep 20


Proposez autre chose :
Vos propositions sur Fraja Maroc

En Live

    Réforme du transport routier de voyageurs : des annonces mais pas de pistes claires




Réforme du transport routier de voyageurs : des annonces mais pas de pistes claires

Envoyé par : abdelali88 le 14/02/2013 11:31:40

L’Etat confirme sa volonté de réformer le secteur du transport routier de voyageurs en supprimant l’agrément, condition obligatoire jusqu’à aujourd’hui pour accéder à la profession, pour le remplacer par un autre système basé sur des critères économiques et professionnels. L’annonce a été réitérée par le chef de l’Exécutif, Abdellilah Benkirane, lors de la rencontre avec plusieurs associations professionnelles organisée jeudi 31 janvier par le ministère de l’équipement et du transport. Cette volonté déclarée depuis l’arrivée aux affaires de ce gouvernement s’est déjà manifestée à travers plusieurs actions dont la publication de la liste des détenteurs d’agréments, les annonces de l’adoption de cahiers des charges, entre autres, pour le transport touristique, ou la création d’un mode de transport de luxe (VIP). Ces annonces ont suscité l’hostilité d’une grande partie des transporteurs, et pour être précis, des entreprises de transport de voyageurs non structurées. Le lancement de l’appel d’offres pour le transport VIP dont le but était théoriquement d’attirer de nouveaux investisseurs dans le secteur avait provoqué une grève de plusieurs jours, obligeant le gouvernement à reculer.

Pour calmer les esprits, le ministère de l’équipement et du transport a pris l’initiative d’inviter les instances professionnelles à réfléchir sur cette inévitable réforme. Sauf que, comme le souligne un observateur présent lors de cette réunion, s’il est avéré que si le ministère est décidé à réformer le secteur dans les plus brefs délais, il a en face de lui «une profession incapable de sortir une proposition, à cause justement de ce système de rente». 

Le gouvernement peut avoir les coudées franches s’il fait preuve de pédagogie

Même en désaccord, le groupe des récalcitrants constitué des petites entreprises individuelles exploitant des agréments personnels et des investisseurs détenteurs d’agréments achetés à prix fort, dont certains sont aujourd’hui à la tête d’entreprises de grande taille, sont obligés de faire front commun pour défendre leurs acquis. Les loueurs d’agréments sont sur la même longueur d’onde car ils risquent de se retrouver sans ressources une fois le système de rente démantelé. Seules les quelques sociétés structurées sont favorables à la réforme. Elles ont même approché la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour entamer une réflexion sur la base d’une étude à commanditer, mais la volonté du gouvernement de passer rapidement à l’action risque de les prendre de court. 

Echaudé par les grèves, Aziz Rabbah, ministre de l’équipement et du transport, comprend toutefois les risques d’un passage en force. Il a insisté sur l’impératif de réviser le cadre juridique qui date de 1963 mais a pris soin de souligner que «la réforme doit se faire dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement et les représentants du secteur du transport afin de pouvoir assurer une meilleure gestion de la période transitoire». Il semble que le ministre ne prêche pas dans le désert. En dépit du débat houleux sur plusieurs points, les transporteurs se sont en effet accordés sur les finalités de la réforme escomptée : prendre en compte la sécurité des voyageurs, favoriser la compétitivité, encourager l’investissement et être en mesure d’enrayer l’économie de rente qui gangrène le secteur.

De l’avis des experts, le gouvernement peut avoir les coudées franches pour mener à bien sa réforme s’il fait preuve de pédagogie. Pour ce faire, il est suggéré qu’il faudrait présenter un schéma de réforme avec de nouveaux critères d’accès à la profession précis, une nouvelle architecture des lignes desservis basée sur le besoin des citoyens et une période de transition de quelques années pour permettre à ceux qui le voudraient de s’adapter et aux autres de trouver une porte de sortie. Car, il ne faut pas l’oublier, ce ne sont pas les transporteurs qui sont responsables de la situation actuelle, c’est l’administration elle-même qui a depuis plusieurs décennies laissé pourrir la situation.


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Le contenu de ce site web est ouvert à  tous le public.
Si vous constatez qu'un élément ou plusieurs sur notre site viole votre copyright ou présente un contenu illégal veuillez nous contacter pour supprimer.




Sitemap principal| Sitemap radio| Sitemap Noukat| Sitemap musique| Sitemap Film| Sitemap Contenu| Sitemap Articles| Sitemap Matchs| Sitemap TV| Sitemap Vidéos