Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil





Top vidéos | الفديوهات الاكثر مشاهدة

Nasr El Sa3eed ep 1 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 1 1 nasrassa3id

Vues : 4762 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 5 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 5 5 nasrassa3id

Vues : 2130 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 4 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 4 4 nasrassa3id

Vues : 1803 : مشاهدات

Ramez tahta sifr ep 1 | رامز تحت الصفر حلقة 1 1 ramezgalal2018

Vues : 1166 : مشاهدات

Samhini , épisode  1423  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1423 samhini

Vues : 989 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 3 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 3 3 nasrassa3id

Vues : 939 : مشاهدات

Wlad Ali ep 4 | ولاد علي حلقة 4 4 oulad3li

Vues : 916 : مشاهدات

Samhini , épisode  1430  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1430 samhini

Vues : 851 : مشاهدات

Hay Al Bahja ep 1 | حي البهجة حلقة 1 1 7aylbahja

Vues : 811 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 6 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 6 6 nasrassa3id

Vues : 794 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 2 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 2 2 nasrassa3id

Vues : 782 : مشاهدات

Awalim Khafia ep 1 | عوالم خفية حلقة 1 1 3awalimkhafia

Vues : 759 : مشاهدات

Disk Hyati ep 1 | ديسك حياتي حلقة 1 1 disque7yati

Vues : 718 : مشاهدات

Wlad Ali ep 1 | ولاد علي حلقة 1 1 oulad3li

Vues : 634 : مشاهدات

Soltana Radia ep 3   السلطانة راضية حلقة 3 3 ramadan16sltanaradia

Vues : 540 : مشاهدات

Top Semaine | الاكثر متابعة هذا الاسبوع



Chtayri.com

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




righteous kill


how he fell in love


lan atakhla


L´GHOUL


bekthi


KOULOB TAIHA




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    Sortie nationale du film ´Les chevaux de Dieu´ : Les étoiles de Sidi Moumen crèvent l´écran




Sortie nationale du film ´Les chevaux de Dieu´ : Les étoiles de Sidi Moumen crèvent l´écran

Envoyé par : slimasylk le 06/02/2013 22:16:04

Ovations et remerciements pour le cinéaste Nabyl Ayouch, auteur de ´Les chevaux de Dieu´, ont ponctué l´avant-première casablancaise mardi soir, de ce qui s´annonce déjà comme l´un des films de l´année dans nos salles obscures. Petites histoires dans la grande Histoire où le parcours de jeunes Marocains en soif de reconnaissance, va les mener au sacrifice absurde de leurs vies -et de celles des victimes- des attentats qui secouèrent Casablanca en 2003.

Après avoir sillonné les festivals du monde entier avec le succès que l´on connaît, Les chevaux de Dieu se dévoile enfin dans nos salles. Son réalisateur Nabil Ayouch nous immerge dans la vie de quatre jeunes parmi les 12 kamikazes qui se sont fait sauter à Casablanca le 16 mai 2003. Tous issus des bidonvilles de Sidi Moumen.

Immersion à Sidi Moumen

Nabil Ayouch ne nous épargne rien du passé de ces désespérés de la vie qui trouvent dans le jihad une échappatoire à la rue. Sans emphase, le réalisateur nous livre une partie de la vérité de ces hommes. Il ne leur cherche pas d´excuses, tout comme l´avait fait en 2010 Mahi Binebine dans son roman Les étoiles de Sidi Moumen, dont le film est tiré.

Mais le cinéaste, à qui l´on doit Ali Zaoua (film qui l’a fait connaître en 2000,) et l´étonnant documentaire My Land (2012), à défaut de faire un documentaire, nous tisse les fils de cette histoire avec une précision chirurgicale. Sa mise en scène est dynamique et élégante, insufflant de la force au récit, malgré quelques grandiloquences lorsqu´il s´agit de survoler les bidonvilles qui s´étendent à mesure que les personnages du film deviennent des hommes.

Ayouch le passeur

Pour ces jeunes hommes amers, englués dans leur “misérable” quotidien, l´islam devient, après la sortie de prison de l´un des deux frères, une échappatoire pour ces étoiles qui n´ont plus la force de briller.

Mais alors, Ayouch ne durcit pas le ton: sa caméra, tout comme le metteur en scène, prend de la distance et les plans se font moins serrés, comme pour signifier que quelque chose lui échappe, nous échappe...

À aucun moment, que ce soit dans la description de la dure réalité des bidonvilles ou dans celle de l´apprentissage de l´islam radical, le cinéaste ne tombe dans le piège des stéréotypes, ni dans la démonstration. Il n´est que le passeur.

Les images doivent se suffire à elles-mêmes, comme c´est le cas dans le film Paradise Now (2005) de Hany Abou Assad, qui évoque les dernières 24 heures de deux kamikazes palestiniens.

Une histoire contemporaine du Maroc

Certains reprocheront au cinéaste de ne pas juger ces hommes qui ont ensanglanté Casablanca. Seul le recul permet à Ayouch de le faire, d´avoir mûri cette histoire et non de dénoncer à chaud. Le spectateur ressort de la salle avec la désagréable sensation d´avoir été pris au piège et d´éprouver quelque empathie pour ces “fous de Dieu”.

N´est-ce pas là que réside parfois la magie “noire” du cinéma?

Nabil Ayouch a su prendre le pouls de l´histoire contemporaine marocaine. Peu de réalisateurs dans le monde peuvent se targuer de livrer un tel regard analytique sur la société qui les entoure.

Les chevaux de Dieu n´apporte pas toutes les réponses, mais livre un simple constat: quelquefois, les victimes deviennent aussi des bourreaux.


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا



Sitemap principal| Sitemap radio| Sitemap Noukat| Sitemap musique| Sitemap Film| Sitemap Contenu| Sitemap Articles| Sitemap Matchs| Sitemap TV| Sitemap Vidéos| Sitemap Android