Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil accés affiliés Horaires de prière au Maroc





Top TV

2M en direct , 2M Maroc en ligne , 2M monde live HD , 2M online  24h/24h 7j/7j
Vues : 18705

Al oula en ligne -  RTM en direct - القناة الأولى المغربية مباشرة  - National geographics, Chrikti Mouchkilti, Yaoumyat Lala Lâaroussa, Khalkhal Batoul, Aâïlat Si Marbouh, Majalla Riyadia, Yak Labass, Baâiât Al Ward, Amouddou, Kadaya wa ara2e, Sanabil, information, Fi Bali Oughnia, Sahra, Biladi, Moudawala , Ramadan 2012
Vues : 4913

Télé Maroc en direct TéléMaroc en ligne live streaming 

 تيلي ماروك بث مباشر
Vues : 4334

Arriyadia TNT en ligne - Arryadia - Ariyadia En direct - Arriadia TNT live HD - 100% Oussoud, Houate, Al Hakam Al Akhar, Le Journal Télévisé, 100% Botola Pro, Pro Ihtiraf, Studio Botola Pro, Magazine Olympique, FIFA Futbol Mundial, Science du Sport, Transworld Sport, Résumé de Liga, Résumé de Bundesliga, Résumé de Jupiler Pro, Magazine Review - match équipe national en direct - Olympiades London 2012 en direct
Vues : 2667

MBC1 live HD , mbc1 en direct streaming ,mbc en ligne , MBC Masr en direct , mbc1 online
Vues : 1429



Top vidéos

Samhini , épisode  1209  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1209 samhini

Vues : 6558

Samhini , épisode  1208  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1208 samhini

Vues : 3715

Samhini , épisode  1210  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1210 samhini

Vues : 2439

Samhini , épisode  1207  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1207 samhini

Vues : 1528

Makanoka fi al 9alb ep 71  مكانك في القلب الحلقة 71 71 makanokafiqalb

Vues : 1376

hdidan fi gueliz ep 15 | حديدان في كليز حلقة 15 15 hdidanfigueliz

Vues : 1301

hdidan fi gueliz ep 13 | حديدان في كليز حلقة 13 13 hdidanfigueliz

Vues : 1269

hdidan fi gueliz ep 22 | حديدان في كليز حلقة 22 22 hdidanfigueliz

Vues : 1010

hdidan fi gueliz ep 7 | حديدان في كليز حلقة 7 7 hdidanfigueliz

Vues : 959

Samhini , épisode  1211  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1211 samhini

Vues : 950

Top du jour


Slavia Prague (Cze) BATE (Blr)
Slavia Prague (Cze) VS BATE (Blr)
Match dans : 12 Heures et 10 Minutes

Qarabag (Aze) Sheriff Tiraspol (Mda)
Qarabag (Aze) VS Sheriff Tiraspol (Mda)
Match dans : 12 Heures et 10 Minutes

AEK Athens FC (Gre) CSKA Moscow (Rus)
AEK Athens FC (Gre) VS CSKA Moscow (Rus)
Match dans : 12 Heures et 40 Minutes

FCSB (Rou) Plzen (Cze)
FCSB (Rou) VS Plzen (Cze)
Match dans : 12 Heures et 40 Minutes

Vardar (Mac) FC Copenhagen (Den)
Vardar (Mac) VS FC Copenhagen (Den)
Match dans : 13 Heures et 10 Minutes

Partizan (Srb) Olympiakos Piraeus (Gre)
Partizan (Srb) VS Olympiakos Piraeus (Gre)
Match dans : 13 Heures et 55 Minutes

Calendrier complet des matchs






hl9a22


foursa thania


abou dabi sport


far vs zamalek


3ishk wa domo3


ana oubanati


Proposez autre chose :
Vos propositions sur Fraja Maroc

En Live

    Immobilier : le coût de construction des logements augmente de 5 à 8%




Immobilier : le coût de construction des logements augmente de 5 à 8%

Envoyé par : abdelali88 le 28/01/2013 12:59:38

Faut-il craindre une nouvelle hausse des prix de l’immobilier ? Avec l’introduction de nouvelles taxes sur les matériaux de construction dans la Loi de finances 2013, les promoteurs immobiliers rapportent une augmentation conséquente de leurs charges. En effet, le budget en vigueur institue une taxe sur le rond à béton de 0,10 DH le kilogramme ainsi qu’un prélèvement spécial de 50 DH le m3 sur le sable des dunes et des oueds, et de 20 DH le m3 sur le sable de concassage. «Les fabricants de matériaux de construction ont systématiquement répercuté les nouvelles taxes sur les acheteurs. A leur tour, les entrepreneurs construisant pour le compte des promoteurs immobiliers intègrent ces surcoûts dans leurs tarifs. Au final, le mètre carré revient plus cher pour le promoteur», explique Youssef Ibn Mansour, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

Mais à y voir de plus près, les choses n’ont pas été aussi systématiques. En dépit des nouvelles taxes, les fabricants de ronds à béton n’ont pas sensiblement revu leurs prix, selon les entrepreneurs. Ce matériau vendu actuellement entre 7 500 et 8 500 DH la tonne, selon le diamètre, n’a augmenté que de 2% depuis juin dernier. Une situation qui se justifie en grande partie par la concurrence exacerbée sur ce marché du fait d’un afflux massif de produits d’importation. En revanche, les fournisseurs de sable ont révisé leurs prix à la hausse de manière notable en proportions bien supérieures à la nouvelle taxe, s’agissant spécifiquement du sable de dunes. Les fournisseurs de cette dernière variété affichent des prix de 350 DH le m3, de 30 à 40% supérieurs au tarif pratiqué jusqu’au deuxième semestre 2012. Mais les entrepreneurs ont trouvé pour l’heure la parade en optant pour d’autres variétés, à savoir le sable d’oueds et de concassage, qui ont connu des hausses de prix plus contenues.

Dans la foulée, les prix des produits en béton préfabriqués (planchers, dalles…) utilisant ces intrants ont également augmenté d’au moins 5%. A côté de toutes ces augmentations induites par les nouvelles taxes, les entrepreneurs rapportent des hausses de prix notables pour certains matériaux dont notamment la brique à 6 trous (la plus utilisée), facturée actuellement à 1,75 DH l’unité, soit 30% de plus qu’en juin dernier, ou encore le ciment qui a augmenté de 5% sur la période.

Certains promoteurs pourraient faire des économies sur les travaux de finition

Comment ces augmentations devraient-elles impacter le coût de revient des logements ? Manifestement, de manière moins importante que ce que laissent entendre certains professionnels. En effet, les matériaux touchés par les augmentations sont utilisés en grande partie dans les gros œuvres (les travaux d’étanchéité et les revêtements sont également touchés mais dans une bien moindre mesure). En prenant en considération toutes les hausses constatées jusqu’à présent, le coût de revient de cette phase de travaux devrait augmenter de 15%, selon les estimations concordantes des entrepreneurs, et ce, quel que soit le standing car les travaux de gros œuvres sont similaires pour tous les types de logements. Sachant encore que les gros œuvres représentent 30% à 50% du coût de revient total d’un logement, selon le standing (50% pour le logement social, 40% pour le moyen standing et 30% pour le haut standing), les augmentations de matériaux de construction devraient in fine renchérir ce coût de 5% (haut standing) à 8% (logement social). Qu’en sera-t-il au final des prix de vente aux particuliers ? Là encore, une majorité de professionnels a une réponse toute faite : les promoteurs ne répercuteront pas la hausse de leur coût de revient sur les acheteurs en raison de la fragilité de la demande, au lieu de cela ils devraient tailler dans leurs marges. Naturellement, la question de répercuter la hausse du coût de revient ne se pose pas pour le logement à 250 000 DH dont les prix sont fixés par la loi. Toutefois, «rien n’empêche d’essayer de faire des économies sur les travaux de second œuvre et de finition sur le segment social pour maintenir les taux de marge», avoue un promoteur immobilier. Mais il nuance : «Ces pratiques restent l’apanage de petits opérateurs qui peuvent être flexibles à l’inverse des grands acteurs engagés sur des programmes d’envergure régis par des cahiers des charges». Les opérateurs pourraient être d’autant moins tentés de faire des concessions sur la qualité que la concurrence se fait rude dans le social, tout comme pour le moyen et le haut standing d’ailleurs. Et si sur ces deux derniers segments ils ont toujours le choix d’augmenter leurs prix, cela ne peut être envisagé dans la majorité des villes où le marché de l’immobilier est encore plus sinistré que pendant le marasme de 2008, selon les professionnels.

Pour autant, même s’ils gardent leurs prix inchangés, les promoteurs ne devraient pas voir leurs marges entamées à court terme. Du fait du ralentissement du marché, l’activité de la majorité des opérateurs reste concentrée sur la commercialisation des stocks de logements déjà achevés. Et même ceux en phase de fabrication sont liés à leurs sous-traitants par des contrats qui fixent le coût de revient sur la durée, pour plus de 6 mois. «Tous les promoteurs de moyenne et grande taille, dégageant un chiffre d’affaires supérieur à 100 MDH, tous segments confondus, recourent actuellement à des entrepreneurs et négocient dans 70% des cas des tarifs non révisables», dévoile le directeur d’une grande entreprise de BTP à Casablanca. En somme, dans l’immédiat, les promoteurs immobiliers ne sont pas le plus à plaindre.


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Le contenu de ce site web est ouvert à  tous le public.
Si vous constatez qu'un élément ou plusieurs sur notre site viole votre copyright ou présente un contenu illégal veuillez nous contacter pour supprimer.




Sitemap principal| Sitemap radio| Sitemap Noukat| Sitemap musique| Sitemap Film| Sitemap Contenu| Sitemap Articles| Sitemap Matchs| Sitemap TV| Sitemap Vidéos