Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil accés affiliés Horaires de prière au Maroc





Top TV

2M en direct , 2M Maroc en ligne , 2M monde live HD , 2M online  24h/24h 7j/7j
Vues : 11962

Al oula en ligne -  RTM en direct - القناة الأولى المغربية مباشرة  - National geographics, Chrikti Mouchkilti, Yaoumyat Lala Lâaroussa, Khalkhal Batoul, Aâïlat Si Marbouh, Majalla Riyadia, Yak Labass, Baâiât Al Ward, Amouddou, Kadaya wa ara2e, Sanabil, information, Fi Bali Oughnia, Sahra, Biladi, Moudawala , Ramadan 2012
Vues : 2275

Télé Maroc en direct TéléMaroc en ligne live streaming 

 تيلي ماروك بث مباشر
Vues : 2131

Arriyadia TNT en ligne - Arryadia - Ariyadia En direct - Arriadia TNT live HD - 100% Oussoud, Houate, Al Hakam Al Akhar, Le Journal Télévisé, 100% Botola Pro, Pro Ihtiraf, Studio Botola Pro, Magazine Olympique, FIFA Futbol Mundial, Science du Sport, Transworld Sport, Résumé de Liga, Résumé de Bundesliga, Résumé de Jupiler Pro, Magazine Review - match équipe national en direct - Olympiades London 2012 en direct
Vues : 1016

MBC1 live HD , mbc1 en direct streaming ,mbc en ligne , MBC Masr en direct , mbc1 online
Vues : 655



Top vidéos

Samhini , épisode  1209  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1209 samhini

Vues : 4753

Samhini , épisode  1208  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1208 samhini

Vues : 2989

Samhini , épisode  1207  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1207 samhini

Vues : 1100

hdidan fi gueliz ep 15 | حديدان في كليز حلقة 15 15 hdidanfigueliz

Vues : 823

hdidan fi gueliz ep 13 | حديدان في كليز حلقة 13 13 hdidanfigueliz

Vues : 705

Makanoka fi al 9alb ep 71  مكانك في القلب الحلقة 71 71 makanokafiqalb

Vues : 554

hdidan fi gueliz ep 22 | حديدان في كليز حلقة 22 22 hdidanfigueliz

Vues : 553

hdidan fi gueliz ep 12 | حديدان في كليز حلقة 12 12 hdidanfigueliz

Vues : 472

hdidan fi gueliz ep 7 | حديدان في كليز حلقة 7 7 hdidanfigueliz

Vues : 464

Samhini , épisode  1206  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1206 samhini

Vues : 417

Top du jour


Calendrier complet des matchs






al halal ep 29


ZMAN LAGHDAR 61


jodah akbar film


OUAD ADIAB


ana oubnati


ward wa chouk saison 5


Proposez autre chose :
Vos propositions sur Fraja Maroc

En Live

    Benkirane reste sourd aux revendications des Imazighen




Benkirane reste sourd aux revendications des Imazighen

Envoyé par : yassine le 11/01/2013 11:00:36

Le Nouvel An amazigh accueilli dans l’indifférence gouvernementale

Les Imazighen du Maroc s’apprêtent à célébrer le nouvel an amazigh dans la plus grande des indifférences du gouvernement Benkirane.  Ce dimanche 13 janvier, «id Yennayr», ou premier mois de l’année pour le monde amazigh, sera, une fois encore et une fois de trop, un jour comme les autres. L’année 2963 est accueillie dans une apathie gouvernementale bien inquiétante. «Rien n’a malheureusement changé», soupire Ahmed Arrehmouch, le coordinateur du réseau amazigh pour la citoyenneté. Ce 13 janvier, le nouvel an amazigh entre en vigueur sans que ce jour ne soit officiellement établi comme premier jour de l’année amazighe. «Ceci est d’autant plus grave qu’une nouvelle Constitution instituant la langue amazighe comme langue officielle du pays a été adoptée il y a un peu plus d’une année. L’identité amazighe du Maroc est pleinement reconnue par la Loi suprême. Mais ceux qui nous gouvernent ne semblent pas, eux, le reconnaître ou ont, en tout cas, problème à le reconnaître », s’indigne cet activiste du Réseau amazigh pour la citoyenneté.
Nouvelle Constitution ou pas, les revendications des Imazighen n’ont pas pris une ride. « Les doléances et les attentes n’ont pas changé. Ce qui signifie bien qu’il n’y a pas eu d’avancée sur le dossier de l’amazighité.
Nous continuons toujours de réclamer par exemple la promotion et la protection de la langue, de la culture et de la civilisation amazighes. Et sur ce volet éminemment important car fondateur d’une identité, rien n’est encore fait», s’indigne ce chercheur originaire du Souss.
A l’ombre d’une nouvelle Constitution qui a rendu justice aux premiers habitants du Maroc, les Imazighen réclament aujourd’hui avec force « l’accélération de la mise en place de la loi organique définie par  l’article 5 de la Constitution».
Une loi organique qui, selon la Constitution,  « définit le processus de mise en oeuvre du caractère officiel de la langue amazighe, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique, et ce afin de lui permettre de remplir à terme sa fonction de langue officielle ». « Pour le moment, il n’y a pas trace de cette loi organique. Aucun mécanisme n’est apparu pour incarner le désormais caractère officiel de la langue amazighe », martèle le coordonnateur du Réseau amazigh pour la citoyenneté.
Suite de la première page
En matière de culture, de langue et de civilisation toujours, le passage de 6 à 24 heures de diffusion de la chaîne de télévision amazighe – que prévoient les nouveaux cahiers des charges de la SNRT-  est une revendication qui n’en finit pas d’être effectuée. « Nous demandons tout simplement l’application des cahiers des charges », expliquent ceux et celles du Réseau amazigh.
Sur le front des droits aussi et surtout, le combat continue pour les hommes et les femmes amazighs.
«Le rôle de l’IRCAM
est terminé»
 Depuis l’adoption de la nouvelle Constitution et la nomination du gouvernement Benkirane, 12 prénoms amazighs ont été refusés par les autorités.  « Il y a toujours un embargo sur certains prénoms amazighs. Ce dossier est  loin d’avoir été réglé une bonne fois pour toutes. Il est inconcevable que les personnes concernées ne puissent donner à leurs enfants des prénoms issus de leur propre culture qui est en l’occurrence la culture amazighe. Ailleurs, il y a un mot pour cela, la ségrégation ! », s’exclame l’activiste et avocat dans le civil  Ahmed Arrehmouch.
Indifférence ou désintérêt du gouvernement ? Toujours est-il que le chef du gouvernement n’a jamais rencontré les représentants d’Imazighen ou répondu à leurs doléances. « Nous avons pourtant écrit plusieurs fois à Abdelilah Benkirane. Il nous a toujours opposé un silence assourdissant », déclare avec amertume  celui qui préside aux destinées du Réseau amazigh pour la citoyenneté.
Une nouvelle année amazighe ce 13 janvier et un Institut royal pour la culture amazighe, IRCAM,  créé en octobre 2001 et qui serait, pour de nombreux activistes imazighen, frappé de caducité. «L’IRCAM a achevé sa mission. Son rôle est terminé. Il s’agit de mettre en place de nouveaux mécanismes pour accompagner la place qu’occupe l’amazighité dans la constitution», conclut Ahmed Arrehmouch


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Le contenu de ce site web est ouvert à  tous le public.
Si vous constatez qu'un élément ou plusieurs sur notre site viole votre copyright ou présente un contenu illégal veuillez nous contacter pour supprimer.




Sitemap principal| Sitemap radio| Sitemap Noukat| Sitemap musique| Sitemap Film| Sitemap Contenu| Sitemap Articles| Sitemap Matchs| Sitemap TV| Sitemap Vidéos