Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil accés affiliés Horaires de prière au Maroc





Top TV

Arriyadia TNT en ligne - Arryadia - Ariyadia En direct - Arriadia TNT live HD - 100% Oussoud, Houate, Al Hakam Al Akhar, Le Journal Télévisé, 100% Botola Pro, Pro Ihtiraf, Studio Botola Pro, Magazine Olympique, FIFA Futbol Mundial, Science du Sport, Transworld Sport, Résumé de Liga, Résumé de Bundesliga, Résumé de Jupiler Pro, Magazine Review - match équipe national en direct - Olympiades London 2012 en direct
Vues : 3840

2M en direct , 2M Maroc en ligne , 2M monde live HD , 2M online  24h/24h 7j/7j
Vues : 2695

Télé Maroc en direct TéléMaroc en ligne live streaming 

 تيلي ماروك بث مباشر
Vues : 863

Bein sport arabia HD 1 live | BeIN Sport HD1 en direct | بين سبورت اتش دي 1 لايف
Vues : 477

Al oula en ligne -  RTM en direct - القناة الأولى المغربية مباشرة  - National geographics, Chrikti Mouchkilti, Yaoumyat Lala Lâaroussa, Khalkhal Batoul, Aâïlat Si Marbouh, Majalla Riyadia, Yak Labass, Baâiât Al Ward, Amouddou, Kadaya wa ara2e, Sanabil, information, Fi Bali Oughnia, Sahra, Biladi, Moudawala , Ramadan 2012
Vues : 464



Top vidéos

Samhini , épisode  1230  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1230 samhini

Vues : 547

Samhini , épisode  1229  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1229 samhini

Vues : 197

Makanoka fi al 9alb ep 71  مكانك في القلب الحلقة 71 71 makanokafiqalb

Vues : 125

Samhini , épisode  1231  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1231 samhini

Vues : 125

Makanak fi al qalb 2 ep 57 | مكانك في القلب 2 حلقة 57 57 makanokafil9alb2

Vues : 123

Samhini , épisode  1227  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1227 samhini

Vues : 109

Samhini , épisode  1228  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1228 samhini

Vues : 86

Ribat Al Hob 4 ep 65 |  رباط الحب 4 الحلقة 65 65 ribatlhob4

Vues : 83

Ribat Al Hob 4 ep 64 |  رباط الحب 4 الحلقة 64 64 ribatlhob4

Vues : 75

Al 7ob La Yahfam Al Kalam ep 24 | الحب لا يفهم الكلام الحلقة 24 24 hobkalam

Vues : 55

Top du jour


Cameroon Sao Tome and Principe
Cameroon VS Sao Tome and Principe
-

D.R. Congo Congo
D.R. Congo VS Congo
-

Gabon Equatorial Guinea
Gabon VS Equatorial Guinea
-

Libya Algeria
Libya VS Algeria
-

Leganes Alaves
Leganes VS Alaves
Match en live ...

Morocco Egypt
Morocco VS Egypt
Match en live ...

Valencia Las Palmas
Valencia VS Las Palmas
Match dans : 0 Heures et 18 Minutes

Calendrier complet des matchs






minuit


abo al banat


sir lmarjan


hayat baria


hijab el hob


عين النساء


Proposez autre chose :
Vos propositions sur Fraja Maroc

En Live

    La précarité au quotidien




La précarité au quotidien

Envoyé par : yassine le 09/01/2013 13:42:33

Le calvaire des bonnes du Moukef Dans chaque ville, des espaces leur sont géographiquement dédiés. Elles sont là présentes et défendent bien leur territoire. Elles, ce sont les «bonnes d’un jour» ou celles qu’on appelle communément «les femmes du moukef». En d’autres termes, elles présentent leurs services de «bonnes à tout faire» juste pour la journée mais sans être pour autant liées à un employeur officiel. Leur devise :«un jour, un employeur». Une expression criante de la précarité et de l’informel qui gangrène le secteur de l’emploi. Elles s’y noient et aucune allusion ne leur est faite. On parle plus aisément des employées de maison voire des petites bonnes, mais point d’elles. Et pourtant… ! Qui sont- elles? Leur âge ? Toutes les tranches d’âge sont représentées. Moins de vingt ans jusqu’à l’orée de la soixantaine. Idem pour la situation familiale. Célibataires, divorcées, veuves ou même mariées, elles se retrouvent dans la même galère, celle de lutter pour survivre et rapporter de l’argent au foyer. Leur seule arme c’est leur capacité physique et même morale. D’une volonté inébranlable, elles s’accrochent à l’espoir de s’en sortir . Alors elles y mettent toute leur volonté et ne rechignent pas devant les grosses corvées qui dépassent parfois leurs capacités physiques. «Souvent, on fait appel à nous pour des travaux que les maîtresses de maison n’osent pas confier à leur propre personnel. Sous cet angle-là, nous sommes considérées comme des super women», nous confie Naima rencontrée sur la place du marché d’Agdal. «Le seul fait de penser aux bouches à nourrir m’aide à accomplir les tâches les plus repoussantes », ajoute une autre femme, le regard triste. Leur quotidien ? Pas très reluisant. Elles baignent dans la précarité. Chaque jour que Dieu fait, elles se retrouvent au «moukef». «Mais gare aux intruses, si une personne étrangère s’amuse à investir leur univers, elle est chassée manu militari. «On assiste souvent à des bagarres auxquelles elles se livrent pour défendre leur territoire», témoigne un épicier à proximité. Pour garder son gagne-pain tous les moyens sont bons. Scrutant l’horizon dans l’espoir de voir un potentiel employeur salvateur, leur vie passe au gré d’attentes parfois stériles. «Il m’arrive de poireauter des jours sous un soleil tapant sans avoir aucune demande et de retourner chez moi bredouille». Pour provoquer les occasions de se faire embaucher, elles passent à l’action et n’attendent pas passivement qu’on vienne les chercher . Bien des fois, on les entend interpeller les passants «Madame, auriez-vous besoin d’une femme de ménage ? Je ne demande pas cher pour la journée». Pathétique et révoltant! En plus du mépris qu’elles essuient au quotidien, elles sont exposées à plusieurs risques. Certains hommes poussent l’effronterie jusqu’à leur faire des propositions indécentes après qu’elles ont fini leur corvée, parfois même avant. «Deux services pour le prix d’un commente Khadija. Autant mourir que de me prêter à ce genre de services. Croyez-moi, c’est toujours les tripes nouées que j’entreprends une journée car j’appréhende toujours le déroulement des événements depuis que j’ai vécu une mésaventure». Et d’ajouter : «Une cliente est venue me chercher de bon matin. Direction route des Zaers où elle occupe une somptueuse villa. Le ménage ne semble pas y avoir été fait depuis des mois. Qu’à cela ne tienne, les corvées, ça me connaît. Alors je me suis jetée à corps perdu dans le travail durant une longue journée d’été. La dame qui s’était absentée n’est revenue que vers la fin de la journée, dans tous ses états au point que quand je lui demande mon dû elle m’envoie sur des roses arguant le fait que j’ai bâclé mon travail avant même qu’elle n’ait vérifié quoi que ce soit. J’ai quand même insisté jusqu’à ce qu’elle me menace d’appeler la police pour leur signaler que des objets de valeur ont été subtilisés. Là, je n’ai eu que mes yeux pour pleurer car bien évidemment, sa parole l’emportera sur la mienne». On nage en plein absurde. A quand une réglementation juridique pour assurer la protection de cette frange de la société? Des êtres humains avant tout.


vos commentaires
Pour pouvoir commenter en votre nom merci de Vous connecter ou s'enregitrer sur le site

Ajouter un commentaire





Le contenu de ce site web est ouvert à  tous le public.
Si vous constatez qu'un élément ou plusieurs sur notre site viole votre copyright ou présente un contenu illégal veuillez nous contacter pour supprimer.




Sitemap principal| Sitemap radio| Sitemap Noukat| Sitemap musique| Sitemap Film| Sitemap Contenu| Sitemap Articles| Sitemap Matchs| Sitemap TV| Sitemap Vidéos