Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil





Top vidéos | الفديوهات الاكثر مشاهدة

Nasr El Sa3eed ep 1 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 1 1 nasrassa3id

Vues : 4650 : مشاهدات

Hob A3ma 2 ep 35 | حب أعمى 2 الحلقة 35 35 hoba3ma2

Vues : 2666 : مشاهدات

Samhini , épisode  1473  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1473 samhini

Vues : 2167 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 21 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 21 21 nasrassa3id

Vues : 2150 : مشاهدات

Disk Hyati ep 1 | ديسك حياتي حلقة 1 1 disque7yati

Vues : 1843 : مشاهدات

Samhini , épisode  1468  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1468 samhini

Vues : 1798 : مشاهدات

Samhini , épisode  1467  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1467 samhini

Vues : 1420 : مشاهدات

Samhini , épisode  1472  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1472 samhini

Vues : 1296 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 27   قلوب تائهة حلقة 27 27 9olobtaiha

Vues : 1212 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 25   قلوب تائهة حلقة 25 25 9olobtaiha

Vues : 1021 : مشاهدات

Top Semaine | الاكثر متابعة هذا الاسبوع



Chtayri.com

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




righteous kill


how he fell in love


lan atakhla


L´GHOUL


bekthi


KOULOB TAIHA




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    Réforme de la caisse de compensation au Maroc : Benkirane a le soutien du roi Mohammed VI




Réforme de la caisse de compensation au Maroc : Benkirane a le soutien du roi Mohammed VI

Envoyé par : simo1969 le 20/11/2012 13:57:17

Le projet de loi de finance 2013 a consacré 50 milliards de dh à la caisse de compensation. C’est énorme. La réforme est une urgence. C’est l’objectif de la réunion entre le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement en présence de deux autres ministres du PJD. Une réunion à laquelle n´a pas participé l’argentier du royaume, Nizar Baraka.

 

2013 sera-t-elle l’année de l’ébauche de la réforme de la caisse de compensation ? Le quotidien Akhbar Al Yaoum, dans son édition d’aujourd’hui, annonce que, désormais, Abdelilah Benkirane, a le feu vert royal pour commencer ce grand chantier. Lequel fait suite à la réunion, vendredi à Marrakech, entre le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement en présence de Abdellah Baha et Driss Azami, respectivement ministre d’Etat sans portefeuille et ministre délégué chargé du Budget. Une rencontre que nous a confirmé, d’ailleurs, Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD, ajoutant qu’elle intervient suite à une demande de Benkirane. Les trois responsables sont tous du PJD.

Parapluie royal

Le redressement de la caisse se fera progressivement en retirant les aides dont bénéficient les grandes sociétés publiques et privées en les accordant directement aux démunies. Une première au Maroc. La réussite d’une telle entreprise au Maroc ne peut se faire sans l’aval royal. La démarche de Abdelilah Benkirane est judicieuse. Elle lui fournira une protection contre royale contre l’hostilité des milieux d’affaires qui profitent largement, et depuis des années, des ressources de la caisse de compensation.

Un constat que, d´ailleurs, a corroboré une récente étude du Conseil de la concurrence (consultatif). Les interventions de la caisse dans les trois principales filières sucres, farines et carburant profitent aux grands opérateurs industriels avec respectivement 95,1%, 96,1% et 94, 8%. Une autre forme de l’économie de rente, pire que les agréments de transports routiers et les carrières de sables et de pierres, que le gouvernement dirigé par les islamistes modérés du PJD a promis de combattre.

L’absence de Nizar Baraka soulève des interrogations

Nizar Baraka, l’argentier du royaume, également membre de l’Istiqlal de Hamid Chabat, était absent au rendez-vous de Marrakech. Sommes-nous en face d’une absence ou d’une mise à l’écart ? La réponse à cette question ne fera qu’envenimer, davantage, les relations assez tendues entre les islamistes de Benkirane et les istiqlaliens de Hamid Chabat.

Par ailleurs, les détails de ce grand chantier ne sont pas encore connus mais l’initiative, en elle-même, et surtout l’adhésion royal, devront augmenter la cote de popularité du PJD. Un atout qui ne sera pas négligeable en 2013, une année de grandes consultations électorales : municipales, régionales et à la Chambre des conseillers. Un enjeu qui ne devra pas échapper à l’opposition pour tenter de réduire au maximum la touche des « frères » de Benkirane sur le projet de la caisse de compensation en recourant à la même stratégie du chef de gouvernement : impliquer davantage le roi Mohammed VI dans ce chantier pour qu’il apparaisse, en fin de compte, comme une initiative royale et non du PJD. On n’est pas encore sorti de l’auberge.

vos commentaires




Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا