Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil





Top vidéos | الفديوهات الاكثر مشاهدة

Nasr El Sa3eed ep 1 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 1 1 nasrassa3id

Vues : 3256 : مشاهدات

Hob A3ma 2 ep 35 | حب أعمى 2 الحلقة 35 35 hoba3ma2

Vues : 1813 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 21 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 21 21 nasrassa3id

Vues : 1794 : مشاهدات

Samhini , épisode  1468  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1468 samhini

Vues : 1679 : مشاهدات

Samhini , épisode  1473  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1473 samhini

Vues : 1384 : مشاهدات

Disk Hyati ep 1 | ديسك حياتي حلقة 1 1 disque7yati

Vues : 1353 : مشاهدات

Samhini , épisode  1467  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1467 samhini

Vues : 1306 : مشاهدات

Samhini , épisode  1472  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1472 samhini

Vues : 948 : مشاهدات

Samhini , épisode  1469  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1469 samhini

Vues : 840 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 25   قلوب تائهة حلقة 25 25 9olobtaiha

Vues : 827 : مشاهدات

Top Semaine | الاكثر متابعة هذا الاسبوع



Chtayri.com

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




righteous kill


how he fell in love


lan atakhla


L´GHOUL


bekthi


KOULOB TAIHA




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    Thon rouge Les nouveaux quotas se décideront à Agadir




Thon rouge Les nouveaux quotas se décideront à Agadir

Envoyé par : abdelali88 le 09/11/2012 14:10:38

Les représentants des 48 pays membres de l´ICCAT (commission internationale pour la conservation des thonidés de l´Atlantique), réunis en session extraordinaire du 12 au 19 novembre à Agadir, seront appelés à sous-peser les quotas de thon rouge, sur fond de divergences entre optimisme quant au rétablissement apparent des stocks, et réserves quant à la fragilité d´un spécimen menacé, il n´y a pas longtemps, dans sa survie.

Fortement surexploité depuis des décennies, le thon rouge d´Atlantique a été victime de la surpêche et de la pêche illégale, en particulier dans les principales zones de frai du thon rouge en Méditerranée, le tout sous la pression continuelle du commerce mondial.

L´ICCAT, jusqu´à très récemment incapable de répondre aux objectifs de son mandat en raison de quotas de pêche trop élevés, de la présence d´un nombre trop important de bateaux en mer et d´un manque de contrô le des captures, devra chercher un compromis sur les quotas de thon rouge autorisées durant les deux prochaines années.

Alors que les positions des pays membres oscillent selon qu´ils détiennent des bateaux de pêche de thonidés ou pas, celles des scientifiques et des ONG internationales alternent optimisme prudent et réserves prononcées.

Le comité scientifique de l´ICCAT, réuni début octobre à Madrid en Espagne, a en effet indiqué que les stocks étaient en voie de rétablissement, émettant toutefois de larges réserves sur l´ampleur de cette hausse.

Ce constat, quoique nuancé, contraste bel et bien avec celui de 1998, quand le même conseil lançait un cri d´alarme, affirmant que la surpêche menaçait la survie de ce gros poisson prédateur dont les populations de l´Atlantique du nord-est se reproduisent au printemps en Méditerranée.

En 2010, l´Union européenne est allée jusqu´à demander, sans succès, l´inscription de cette espèce sur la liste rouge de la Convention internationale sur le commerce des espèces menacées (Cites), un prélude à l´interdiction de sa commercialisation.

Depuis, la donne a changé de manière drastique. De plus de 50 mille tonnes par an dans les années 90, l´entrée en vigueur du système des quotas a ramené les prises à 28,5 tonnes, en 2008, puis à 22 mille tonnes en 2009, ensuite à 13,5 mille tonnes l´année d´après, avant de descendre à 12,9 mille tonnes entre 2011 et 2012.

Autant dire qu´à Agadir, comme à chaque réunion de l´Iccat depuis 1999, les patrons des thoniers senneurs vont faire pression sur les Etats membres pour que les quotas soient révisés à la hausse, surtout que des centaines de bateaux ont été depuis envoyés à la casse.

Sauf que, pour une ONG comme le World Wildlife Fund (WWF), «si les avancées dans la gestion durable du thon rouge d´Atlantique sont bien réelles, il est néanmoins nécessaire de continuer à suivre les avis du comité scientifique de l´ICCAT et de maintenir la pression sur les décideurs (gouvernements et industrie de la pêche) afin de s´assurer que les quotas de pêche n´augmenteront pas». 

Et pour ce faire, l´ONG recommande le maintien des mesures de gestion actuelles pour la période 2013-2015, d´autant plus que «les scientifiques de l´ICCAT sont clairs cette année sur la nécessité de ne pas augmenter les quotas de pêche afin de garantir la restauration complète de stock de thon rouge», explique Dr Sergi Tudela, responsable du Programme Pêche au WWF Méditerranée. 

Il s´agit aussi de revoir et de renforcer le plan actuel de réduction des capacités de flotte, car «les bateaux sont capables de pêcher encore beaucoup trop pour trop peu de poissons disponibles pour être capturés de manière durable», de continuer de lutter contre la pêche illicite, non-réglementée, non-déclarée (INN), dès lors que «des enquêtes sérieuses sur toutes les infractions possibles et des mesures adéquates pour lutter contre celles-ci sont absolument indispensables». 

Le même responsable a appelé à rendre obligatoire pour les fermes d´engraissement de thon l´enregistrement, lors du transfert, de la taille de chaque poisson, puis la déclaration au comité scientifique de l´ICCAT (SCRS) pour une meilleure évaluation du stock et à développer de nouvelles méthodes conduisant à une évaluation plus fiable du stock en 2015.

«Réduction de 20% de la pêche thonière en 2011»

La pêche des espèces de thonidés et des espèces apparentées au Maroc a atteint une production de 8.584 tonnes au cours de l´année 2011, contre 10.722 tonnes en 2010, soit une baisse d´environ 20% en termes de volume, indique un rapport international.

«En 2011, les captures du thon rouge ont atteint 1.237 t, soit une diminution de 22% par rapport à 2010. Les prises de l´espadon ont atteint 1.809 t, ce qui représente une baisse d´environ 30% par rapport à 2010», explique un rapport du Comité permanent pour la recherche et les statistiques, relevant de l´ICCAT (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l´Atlantique).

Cette diminution, relève le document, était principalement due à la réduction des prises des palangriers et à l´interdiction des filets maillants dérivants (FMD), ajoutant que les captures de thon obèse, de l´albacore, étaient, respectivement, de l´ordre de 300 t et 240 t, soit une augmentation de 9% et 500%, respectivement, par rapport à l´année précédente.

Les prises de listao se sont élevées à 2.151t, ce qui représente un recul de 8 pc par rapport à 2010, alors que les thonidés mineurs ont affiché une augmentation de 55% par rapport à 2010, dont 55% de l´auxide, tandis que les prises des requins ont atteint 1.082 t, dont 36% de la taupe bleue et 13% du requin marteau commun.

Sur le plan de recherche scientifique, le rapport note que l´année 2011 a été marquée par la participation active de l´INRH dans le projet de recherche ICCAT sur le thon rouge englobant tout l´Atlantique, et ce à travers une série d´actions. Il s´agit notamment de la récupération et l´analyse des données historiques des captures des madragues marocaines et celles de la pêcherie artisanale ciblant le thon rouge, de l´élaboration d´un schéma d´échantillonnage biologique du thon rouge à l´échelle de tout l´Atlantique et la Méditerranée, du renforcement de la collecte des données de tailles (1.200 individus échantillonnés en 2011) et de la participation au programme de marquage électronique du thon rouge, coordonné par l´ICCAT, à bord de la madrague marocaine «Essahel».

Concernant les statistiques, une attention particulière a été accordée aux thonidés mineurs exploités dans la zone atlantique sud marocaine, ce qui a permis la récupération des données historiques relatives à ces espèces pour la période 2004-2009.

Le rapport conclut que la continuation de la collecte de ces données permettrait à court ou à moyen termes d´améliorer la connaissance de l´état des stocks des thonidés mineurs dans le cadre de l´ICCAT.

Les représentants des 48 pays membres de l´ICCAT, réunis en session extraordinaire du 12 au 19 novembre à Agadir, seront appelés à sous-peser les quotas de thon rouge, sur fond de divergences entre optimisme quant au rétablissement apparent des stocks, et réserves quant à la fragilité d´un spécimen menacé, il n´y a pas longtemps, dans sa survie.   

vos commentaires




Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا