Fraja Maroc - Votre portail 100% Marocain de divertissement et des Médias Accueil





Top vidéos | الفديوهات الاكثر مشاهدة

Nasr El Sa3eed ep 1 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 1 1 nasrassa3id

Vues : 3905 : مشاهدات

Hob A3ma 2 ep 35 | حب أعمى 2 الحلقة 35 35 hoba3ma2

Vues : 2153 : مشاهدات

Nasr El Sa3eed ep 21 | مسلسل نسر الصعيد حلقة 21 21 nasrassa3id

Vues : 1986 : مشاهدات

Samhini , épisode  1473  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1473 samhini

Vues : 1921 : مشاهدات

Samhini , épisode  1468  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1468 samhini

Vues : 1730 : مشاهدات

Disk Hyati ep 1 | ديسك حياتي حلقة 1 1 disque7yati

Vues : 1598 : مشاهدات

Samhini , épisode  1467  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1467 samhini

Vues : 1361 : مشاهدات

Samhini , épisode  1472  المسلسل التركي سامحيني الحلقة 1472 samhini

Vues : 1172 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 27   قلوب تائهة حلقة 27 27 9olobtaiha

Vues : 1090 : مشاهدات

9oloub Taiha ep 25   قلوب تائهة حلقة 25 25 9olobtaiha

Vues : 951 : مشاهدات

Top Semaine | الاكثر متابعة هذا الاسبوع



Chtayri.com

Calendrier complet des matchs
جدول المباريات كاملا




righteous kill


how he fell in love


lan atakhla


L´GHOUL


bekthi


KOULOB TAIHA




Vos propositions | إقتراحاتكم


En Live | بث مباشر

    Le système judiciaire est réactif en matière de lutte contre la corruption




Le système judiciaire est réactif en matière de lutte contre la corruption

Envoyé par : simo1969 le 06/11/2012 18:25:09

Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a déclaré lundi que son ministère mise sur la réactivation du rôle du système judicaire dans la lutte contre la corruption. Il a également cité la stratégie du ministère en matière de lutte contre le crime financier et de moralisation de la vie publique, ainsi que ses différents volets.

Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a souligné hier, le rôle du système judiciaire dans la lutte contre la corruption.

Répondant à une question orale à la Chambre des représentants, lors de la séance plénière, le ministre PJDiste a détaillé la stratégie du ministère en matière de lutte contre le crime financier et de moralisation de la vie publique.

Une stratégie bien opérationnelle

Ladite stratégie est basée sur trois piliers fondamentaux: judiciaire, législatif et administratif. Cette politique a permis de soumettre à la justice plusieurs dossiers concernant la corruption, que ce soit par le biais du procureur général du roi, de l´Instance centrale de prévention contre la corruption (ICPC) ou des associations de la société civile.

S’agissant du volet judiciaire de la stratégie, Mustapha Ramid a fait observer que des services spécialisés en matière de crimes financiers ont été mis en place dans quatre cours d´appel (Casablanca, Rabat, Fès et Marrakech).

Sur le plan administratif, une commission consultative composée de magistrats spécialisés a été mise en place afin d´examiner le rapport de la Cour des comptes et d´en émettre des avis. Concernant le volet législatif, le ministre a rappelé les différentes révisions ayant accompagné le développement des crimes financiers, notamment les dispositions relatives à l´encouragement de la dénonciation de ces crimes et à la protection des témoins.

Le changement commence à l´intérieur du ministère

Le ministre de la Justice et des libertés a annoncé que l´ICPC et l´Association marocaine de lutte contre la corruption “Transparency Maroc” participeront désormais à la préparation des examens et concours de recrutement organisés par le ministère de la Justice et des libertés, et participeront à tout le processus. Une démarche qui permettra à ce concours de se dérouler selon les règles d´honnêteté, de crédibilité et d´égalité des chances.

Mustapha Ramid a également indiqué que la lutte contre la corruption a été l´une des questions importantes ayant dominé la quatrième rencontre du dialogue national sur la réforme du système judiciaire.

Cette intervention du ministre de la Justice a pris place alors que la séance hebdomadaire des questions orales avait démarré avec une grande première dans les annales du parlement. En effet, elle a commencé avec la lecture de la liste des députés absents lors de deux séances successives, par la secrétaire de la Chambre, Jamila El Mossalli, et ce conformément à la décision du président de la Chambre prise dans le cadre des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur de cette institution.

Source :Aufaitmaroc.com

vos commentaires




Merci de nous contacter pour traiter vos requêtes concernant le contenu du site.
من اجل الاستفسار عن اي موضوع يخص محتوى الموقع المرجو الاتصال بنا